Association de Sauvegarde du Patrimoine Historique et naturel d'Orgelet et sa Région

Association de sauvegarde du patrimoine historique et naturel d'Orgelet et sa région

Les activités > Manifestations marquantes > 2004 - Bâtisseurs de patrimoine  

Bâtisseurs de Patrimoine

Batisseurs de PatrimoineL'ASPHOR a organisé en Septembre 2004 une exposition qui s'est tenue à la médiathèque d'Orgelet. Cette exposition destinée à mettre en exergue l'acte de construire, tant auprès du public que des scolaires, collégiens, lycéens et étudiants a connu un franc succès. Une majorité des 865 visiteurs a suivi des visites commentées par les spécialistes concernés. Beaucoup de ces visiteurs ont manifesté un intérêt marqué et une grande curiosité quant aux différents sujets techniques qui y étaient traités.

Pourquoi cette exposition ?

Parce qu'il n'est pas anodin de rappeler l'importance que revêt aux plans social, culturel, économique, l'acte de construire, qu'il prenne la forme d'un meuble, d'un édifice ou d'un ouvrage d'art.
Parce que tout le temps, dans le monde entier, les aspirations et les motivations de l'humanité ont fait participer des hommes et des femmes de tous âges et de toutes conditions sociales à cet acte de "Bâtisseurs de patrimoine", synonyme d'imagination, de travail, de persévérance, de dépassement de soi et de sens du défi.
Exposition Parce qu'au cours des siècles des adolescents de notre pays, devenus menuisiers de village, artisans bâtisseurs, voire grands constructeurs comme Mansart ou Eiffel, ont su nous léguer un patrimoine alliant utilité et esthétique dont nous sommes si fiers.

Alors pourquoi n'arrivons-nous pas, en France, en ce début de xme siècle à faire rêver les jeunes et à les convaincre que reste ouvert devant eux, aujourd'hui comme hier, un avenir de bâtisseurs, prometteur et enthousiasmant, gage de transmission aux générations futures d'un savoir et d'un patrimoine sauvegardés ?

Inuaguration de l'exposition C'est tout le sens de cette exposition qui voudrait montrer au travers de réalisations tangibles d'adhérents de l'ASPHOR, les multiples facettes de l'art de construire, tout en mesurant les formidables développements technologiques de la seconde partie du XXe siècle qui laissent augurer d'une évolution future encore plus surprenante.

Placée sous le patronage de Monsieur le Sénateur, Président du Conseil général du Jura, de Monsieur le Président de la Communauté de Communes de la Région d'Orgelet et de Madame le Maire d'Orgelet, l'exposition accueillait les visiteurs par une affiche du film tourné par Yves Entrée de l'exposition ALLEGRET en 1956 d'après un roman de Philippe SAINT GIL en hommage aux ingénieurs constructeurs de barrages, ces «Bâtisseurs de patrimoine» incarnés dans le cas présent par Gérard Philippe, et portant le poids d'une lutte virile contre une nature souvent hostile entraînant chez eux des heures de découragement comme de plénitude.
Le Président en exercice de l'ASPHOR a été, en son temps, impliqué de très près dans le scénario de cet ouvrage où, faisant comme ses collègues « oeuvre d'hommes », il pense lui aussi avoir eu malgré tout « La Meilleure Part ».

L'exposition était organisée suivant trois itinéraires de «Bâtisseurs de Patrimoine ».

PREMIER ITINÉRAIRE : LE BÉNÉVOLE PASSIONNÉ

Le bénévole passionnéLe premier concernait François BOURDY ébéniste de talent qui réalisa bénévolement au titre de l'ASPHOR un important meuble de rangement et d'exposition d'objets et vêtements sacerdotaux. Il fit connaître aux visiteurs les techniques héritées du passé qu'il utilisa pour la réalisation de ce «chef oeuvre » qui nécessita plus de 800 heures de travail.Chasublier
 

 

 

 

 

 

 

L'ASPHOR a fait don à la Ville d'Orgelet de ce meuble qui a été installé dans la tribune nord est de l'église.

DEUXIÈME ITINÉRAIRE : L' ENTREPRENEUR CHARPENTIER

Le second itinéraire choisi était celui d'un jeune technicien supérieur, Jean Marc MARILLER qui, s'étant forgé une expérience professionnelle de plusieurs années hors de l'entreprise de charpente couverture créée par son père a rejoint ensuite celle-ci qu'il a développée et dirige depuis 1995.
Les différents tableaux montrant les références récentes de l'entreprise visaient à faire apparaître aux collégiens le caractère innovateur des ouvrages réalisés et les moyens importants en matériel de chantier et en informatique utilisés aussi bien dans les tâches d'études que dans l'élaboration de charpentes complexes par des équipes de jeunes techniciens dynamiques et motivés.

TROISIÈME ITINÉRAIRE : L' INGÉNIEUR CONSTRUCTEUR


Pour le troisième itinéraire retenu, celui de l'ingénieur-constructeur, ont été présentées des images de travaux conduits, au cours de sa carrière, par Guy BIDARD ingénieur ETP, en qualité d'ingénieur, puis de directeur de travaux et de responsable au plus haut niveau de la réalisation des ouvrages. Ici des chantiers de barrages (Ighil-Emda en Algérie, Roselend en Savoie) et d'ouvrages d'art avec un rappel sur l'évolution des techniques et des moyens d'exécution au cours du siècle écoulé.

Dans cette suite de réalisations : des travaux souterrains (usine et galeries du Guavio en Colombie, Métro de Caracas au Venezuela) des travaux portuaires (Port plaisancier de La Rochelle, port phosphatier de Jorf Lasfar au Maroc) et des aménagements hydroélectriques ou fluviaux (La Vueltosa au Venezuela, Arzal sur la Vilaine)

 

Un panneau de l'exposition avait été réservé à l'évocation de «Bâtisseurs de Patrimoine» jurassiens des siècles passés. En particulier louis Joseph Étienne CORDIER (1775/1849) orgelètain, grand commis de l'État et homme politique qui débuta sa carrière d'ingénieur des Ponts et Chaussées sur les travaux de construction de la route du Simplon et auquel on doit en particulier la réalisation de canaux dans le nord de la France et les premiers travaux du port de Dunkerque.
Jean Alexis Dauphin DUPARCHY (1835/1907) né à Alièze, entrepreneur audacieux qui après avoir été affecté dans les équipes de Ferdinand de LESSEPS au canal de Suez fit une brillante carrière d'entrepreneur de travaux portuaires et de chemins de fer à l'étranger.
A l'issue de la visite de l'exposition par 92 élèves des classes de 3ème et 4ème du collège un
questionnaire leur fut proposé. Sept prix offerts par la Fédération BTP du Jura, l'entreprise MARILLER CHARPENTES et l'ASPHOR récompensèrent les meilleures réponses.

L'exposition a été réalisée en collaboration avec la Conservation Départementale d'Archéologie du Jura et la participation

Article de presse

Aricia - Le spécialiste internet du Jura

site créé avec Agestis , système de gestion de contenu