Association de Sauvegarde du Patrimoine Historique et naturel d'Orgelet et sa Région

Association de sauvegarde du patrimoine historique et naturel d'Orgelet et sa région

Le patrimoine > Les bâtiments > Eglise d'Orgelet > Restauration de l'église  

Après la réhabilitation des toitures réalisée sur plusieurs campagnes successives de travaux, la restauration intérieure de l'édifice a été menée à bien en 1993/1994. La reprise complète des décors s'est accompagnée :

  • d'une réhabilitation du narthex
  • de la création d'un nouvel espace de concélébration
  • de la mise en place d'un système adapté de chauffage et de régulation de l'hygrométrie ambiante
  • de la création d'un ensemble de nouveaux luminaires
  • de la mise en valeur nocturne de l'édifice

HISTORIQUE SOMMAIRE

Construite à l'emplacement des chapelles nord de l'édifice actuel, une église paroissiale existait déjà à la fin du XIII ème siècle.
Nous n'en savons que très peu de choses sinon qu'elle était de grande dimension ce qui est attesté par le compte de décimes de l'an 1275. Elle faisait partie des défenses de la ville dont les remparts s'ancraient dans ses murs. Il n'en subsiste que les fondations et vraisemblablement quelques éléments en élévation notamment dans la chapelle Sainte Barbe.
Au milieu du XV ème siècle fut édifiée une construction constituant la structure du clocher, des chapelles et des bas côtés nord de l'église actuelle. Elle était incluse dans les murs d'enceinte et son portail au pied du beffroi ouvert vers le bourg.
Dans le cours du XVII ème siècle l'édifice connut bien des épreuves En 1606 un terrible incendie ravagea la construction. Le relèvement des parties écroulées s'accompagna alors, sur des plans du maitre-maçon dolois Odot Maire d'un agrandissement, décide en 1612 et achevé en 1627, qui donna au vaisseau son volume d'aujourd'hui: nef de 46 mètres de longueur et de 15 mètres de hauteur recoupée en son milieu par un transept de 32 mètres.
La présence dès le XV ème siècle de chapelains constitués ensuite en familiarité et l'importance à l'époque des confréries locales auxquelles étaient affectées des chapelles latérales expliquent le grand nombre de celles-ci .
De nouvelles dégradations intervinrent en 1637 lorsque les soldats français du duc de Longueville brûlèrent Orgelet. Le clocher trouva son allure définitive en 1658 avec l'édification d'un dôme et d'une lanterne qui portèrent sa hauteur à 55 mètres.
C'est en 1776 que furent entrepris de grands travaux d'enduits et de badigeons Intérieurs : murs et voûtes blanchis, arétes, cordons et arceaux de voûtes peints en mélange d'ocre rouge et jaune.
Mais d'importantes réparations durent être pratiquées au début du XIX ème siècle pour effacer les traces de la Révolution au cours de laquelle l'édifice fut le Temple de la Raison et de l'Etre Suprême avant d'être converti en magasin à fourrage.
Puis 150 années s'écouleront durant lesquelles le bâtiment sera soumis aux atteintes du temps, jusqu'à ce que des travaux Importants soient entrepris sous la Maîtrise d'Ouvrage du Ministère de la Cuiture. Plus de 10 millions de francs auront été investis de 1986 à 1994 pour restaurer l'édifice» financement en ayant été assuré globalement à raison de 40% par l'Etat, 38% par la Commune, 19% par le Département et 3% par la Région, auxquels s'ajoute la contribution des généreux donateurs.

Aricia - Le spécialiste internet du Jura

site créé avec Agestis , système de gestion de contenu